Nutrigenic

Consultation personnalisée et les ateliers de dégustation et apprentissage de cuisine thérapeutique

Les régimes amaigrissants non adaptés réduisent les apports minéraux-vitaminiques. 

Ainsi, on se retrouve avec des carences importantes, ce qui nous conduit à un changement important de notre composition corporelle et ceci souvent avec une masse grasse plus développée.

Cela peut contribuer au rebond  qui mène à une prise de poids et au phénomène de « yoyo », la personne étant amenée à consommer plus de calories pour tenter de corriger son déficit.

Le surpoids touche, selon les pays, de 10 à plus de 40% de la population.

A l'échelle mondiale, le nombre de cas d'obésité a presque triplé depuis 1975 et doublé sur les 20 dernières années.

 

Les facteurs favorisant la prise de poids chez l’homme et chez la femme: 

- les excès alimentaires

- l'alcool

- le manque d’activités physiques

- le changement hormonal 

 

L’augmentation est dramatique, aussi chez les enfants, avec des conséquences majeures pour l’individu et la société.

L’obésité est à considérer comme une maladie chronique et son traitement est difficile et multifactoriel.

La prévention est essentielle.

« Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la prochaine génération aux USA ne vivra pas plus longtemps (ou même aussi longtemps) que ses parents, et ce à cause de la prévalence de l’augmentation de l’obésité. Celle-ci fait que des maladies naguère considérées comme des maladies de l’âge adulte, comme le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, des maladies cardiaques et des atteintes articulaires sont désormais régulièrement diagnostiquées chez des enfants ». Dr Jessica Bartfiels (Loyola University Health System, interniste et spécialiste du contrôle du poids).

 

 

L’appétit pour des aliments sucrés et les fringales augmentent,

Ce déséquilibre des systèmes nerveux, hormonaux, intestinal, altère l’appétit !

Tout ceci devient un cercle vicieux incontrôlable !!!

 

Les déficits en micro et en macro nutriments et les régimes hypocaloriques et pauvres en vitamines et en minéraux créent un déséquilibre intestinal, ce qui crée à son tour un défaut dans le système digestif et au niveau des neurotransmetteurs et des neuromédiateurs.

 

Une  alimentation non ou peu adaptée affect gravement les intestins.

Des liens étroits existent bel et bien entre la santé globale et celle de vos intestins.

La science la plus avancée le découvre peu à peu à travers des maladies comme la dépression, l’hyperactivité, la schizophrénie, l’autisme… Alzheimer et Parkinson.